Tourisme au Cambodge : quels sont les documents indispensables ?

Pour entrer au Cambodge, il faut se conformer aux formalités de visa propres à ce pays. Voici les démarches administratives à observer pour obtenir le droit de fouler le sol Cambodgien.

Les formalités d’entrée au Cambodge

Tout voyageur, qui souhaite se rendre au Cambodge, est tenu de posséder un passeport valable encore au moins 6 mois après le retour, sans oublier le visa de tourisme. Ce dernier est valable 3 mois à partir de la date d’émission, soit pour un séjour de 30 jours maximum.

Les voyageurs en âge mineur doivent être munis de leur propre pièce d’identité (en principe la carte d’identité ou le passeport). Il faut savoir que, pour obtenir l’autorisation de sortie de territoire pour les enfants qui ne sont pas accompagnés par au moins l’un de leurs parents, chaque pays a mis en place sa propre régulation. Par exemple, pour les mineurs français, une loi d’entrée en vigueur depuis janvier 2017 a rétabli l’autorisation de sortie du territoire. Désormais, pour voyager à l’étranger, ils doivent se munir d’une pièce d’identité (toujours la carte d’identité ou le passeport), d’un formulaire dûment signé par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale, et enfin de la photocopie de la pièce d’identité du parent signataire. Si l’une des pièces manque, l’autorisation de sortie ne sera pas délivrée.

Il existe maintenant plusieurs moyens d’obtenir le visa d’entrée sur le territoire Cambodgien.

Le visa délivré directement par le consulat

Vous pouvez obtenir le visa auprès du consulat du Cambodge de son pays d’origine, en présentant les pièces suivantes :

  • Une photo d’identité.
  • Le passeport avec sa photocopie.
  • Un formulaire par tête à remplir (à télécharger sur le site de l’ambassade), y compris pour un enfant en âge mineur, un visa par correspondance possible.

Quant au prix du visa qui est toujours susceptible d’évoluer, il est de :

  • 35 euros en France.
  • 30 euros en Belgique (notamment en espèces).
  • 35 Fr en Suisse.

Pour finir, le délai de délivrance est généralement de 48 heures en France et en Belgique ou en express (supplément à prévoir), et il est de 3 jours ouvrables en Suisse.

Pour plus de renseignements concernant les documents à fournir, veuillez consulter le site  www.evisacambodge.com .

Le visa délivré à l’arrivée

Encore appelé « Visa on arrival », il peut être obtenu à toutes les frontières terrestres et dans les aéroports internationaux. Mais, il vaut mieux prendre ses précautions et prévoir un billet de retour, car certaines compagnies rechignent parfois à embarquer des passagers sans visa ni billet de retour. À votre arrivée aux aéroports de Phnom Penh ou de Siem Reap, vous devez avoir une photo d’identité et environ 36 $ (petit supplément si vous arrivez sans photo). C’est en principe le même tarif aux frontières terrestres, du moins officiellement, parce que dans la réalité, le prix varie selon le degré de petites entourloupes pratiquées. Ceux qui ne veulent pas s’y soumettre doivent évidemment être dotés de leur visa. Autre chose, assurez-vous que les frontières sont bien ouvertes.

Le visa électronique ou e-visa

Comme vous vous en doutez bien, le visa électronique s’obtient par internet. En effet, le ministère Cambodgien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale propose aux étrangers d’obtenir un e-visa touristique sur evisa.gov.kh. Il vous suffit de compléter le formulaire, de télécharger votre photo et de régler par carte de paiement bancaire (environ 36 $). Le visa vous sera délivré par courrier électronique sous un délai de 3 jours, et il ne restera plus qu’à l’imprimer en 2 exemplaires (pour le présenter à l’arrivée et au départ).

Bien entendu, le visa électronique n’est pas accepté aux postes-frontières terrestres et maritimes qui ne sont pas équipés pour lire ce type de visa. Ensuite, il faut savoir que ce visa ne peut être prolongé qu’une seule fois sur place pour 30 jours supplémentaires, notamment auprès du « General Department of Immigration » situé à la capitale Phnom-Penh.